TGV Est : la SNCF passe, le mulhousien trepasse…

Oui je sais, vous allez vous dire que décidément j’en veux à la SNCF et à ses gilets rouges… Et bien non, malgré les apparences!! Étant un usager « intensif » du réseau, par nécessité la plupart du temps, les situations cocasses…ou désespérantes font malheureusement parties de mon quotidien. Et puis reconnaissons-le, il est toujours plus facile de tirer sur les trains qui arrivent en retard 🙂

Le TGV est, lancé en Juin 2007, est une sorte d’apogée du système SNCF en France. Prendre l’express à partir de Bale ou Mulhouse, c’est un peu se jeter dans l’inconnu. Si en plus vous tentez l’aventure aux heures de pointe (6h le matin, 17h Gare de l’est pour le retour), c’est carrément un Koh Lanta ferroviaire!!

Prenez le train de 5h53 en gare de Mulhouse-Ville. Le seul TGV vous permettant d’être à Paris avant la pause de 10h. En quatre « tentatives » nous avons eu le droit à (dans l’ordre) :

– une annulation (tant qu’à faire hein…)

– un retard d’une heure, à cause d’un « souci dans la préparation du train » selon le chef de gare

– une 2eme annulation… ou presque, un TER partant en simultané, tout le monde à bord pour attraper le TGV à Strasbourg!!!

– ouf, enfin à un départ tranquille, un petit café ne fera pas de mal. Non. Comment çà non? Désolé, plus de café!! Déjà, à Strasbourg??????? Et oui, réduction budgétaire sans doute, le barman doit surement emmener sa thermos personnelle…

1ere classe, 2eme classe, tout le monde dans la même galère. Et encore les alsaciens ne sont pas les plus à plaindre. Difficile d’oublier le regard de certains compagnons de galère lors de mon premier retour. Deux départs programmés quasi-simultanés, l’un pour Strasbourg, l’autre pour Reims. Deux départs reportés pour cause de… ben en fait je n’en sais rien, et ne saurais jamais à priori, les gilets rouges de la gare de l’Est découvrant autant que nous la situation. Deux départs donc. Temps prévu de retard, 30 minutes… il y a 30 minutes. Celà durera finalement 1h30…pour nous. Nos voisins rémois y sont peut-être encore..

Entre nous franchement c’est un sacré boulot gilet rouge. A leurs expressions de stress et d’incompréhension, je pense que dans la plupart des cas ils n’en savent pas beaucoup plus que nous. Mais c’est eux que la SNCF envoit au casse-pipe. Souvent des étudiants ou des intérimaires jeunes et sans expériences. Comme à l’armée en somme…

Mais bon, tout çà c’est bien joli, çà ne changera pas la donne du TGV Est. Un franc succès c’est la SNCF qui le dit. Les alsaciens sont beaucoup plus mitigés. Impact sur le Tourisme? Zéro au bout de 6 mois, après un petit pic au moment des marchés de Noël (et des grosses offres à 25€ le billet). Fréquentation ? Un quasi-100%. Ce qui va nous valoir entre parenthèses une belle hausse des tarifs pour continuer à engraisser le mammouth du rail.

Allez finissons sur une note d’humour. Si un jour vous passez par la gare de Mulhouse à l’heure d’un départ d’un ID-TGV, arrêtez vous pour assister au spectacle. Pas du tout prévu pour l’organisation ID-TGV (quai ouvert, ascenseur, long ruban violet qui s’envole), la montée à bord est un grand foutoir. Quand on sait qu’il n’est plus possible « en théorie » de montée dans l’ID-TGV à 5 minutes du départ et que le train arrive de Bâle deux minutes avant le départ, je vous laisse imaginer la scène au moment du badgeage des billets électroniques…. 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s