Itinéraire d’un automobiliste alsacien : le test vérité !! (2/3)

Après la fable du clignotant roi (disparue de nos écrans aussi vite que les profits en bourse), je vous propose aujourd’hui un petit VRAI/FAUX sur la conduite en Alsace. En deux mots, l’alsacien respecte tous les passages piétons, mais alors entre deux… Après un an de pratique régulière du vehiculus alsacus, voici nos premiers constats.

L’alsacien est civique : VRAI/FAUX

Comme son voisin germanique, l’alsacien cultive en général un certain sens civique. Il est par exemple beaucoup moins dangereux d’être piéton en Alsace qu’à Paris. Les voitures freinent voire pilent au passage clouté. Ce qui, on y reviendra, n’est pas toujours du fait de l’automobiliste mais plutôt des autres usagers de la route….
Reste le point noir du clignotant. Mais çà je vous en ai déjà parlé. Et çà ne s’est pas arrangé, loin de là….

L’alsacien est en règle avec la loi : VRAI

Depuis le 1er Octobre, le gilet jaune est obligatoire. Rappelons qu’il doit se trouver à porter de main dans chacune des voitures. A 99% l’alsacien est en règle. Il fait même plus fort. Il a adopté le DDE lifestyle !!! Coté conducteur, coté passager, jaune, orange, vert, c’est la nouvelle tendance automne-hiver en Alsace. Par compassion je ne donnerais pas le nom de mon voisin qui a poussé le perfectionnisme a en avoir 3, 2 dans la voiture principale (1 jaune et un orange pour bien distinguer le passager et le conducteur) et 1 autre dans l’autre véhicule. Pratique de nuit pour repérer sa voiture, elle brille 🙂

L’alsacien respecte les limitations : FAUX

Aie. 3 fois aie même. Le « no limit » a visiblement passé la frontière. Faites le test. Prenez la N83 ou l’A35 à la vitesse réglementaire. Amusez-vous alors à compter le nombre de voitures qui vous dépassent. Bonjour le mal de tête. Du fait du niveau de vie assez élevé, le véhicule moyen en Alsace est d’une puissance suffisante pour se « faire plaisir » sur les autoroutes allemandes… mais également sur le réseau alsacien, très bien structuré (un vrai régal), où la part belle est faite aux voies à 110 et 130 km/h.
Seul hic, la situation ne s’améliore pas vraiment en ville où parfois prendre un rond point tient de l’exploit. Le rond point de la Porte du Miroir où celui du Kaligone sont des cauchemars pour tout apprenti au permis de conduire!!

Bilan des courses : l’alsacien roule vite voire très vite (d’où un nombre de contrôles de plus en plus élevées) mais est en général moins dangereux sur la route, notamment en ville… à condition d’avoir le cœur bien accroché!!

Publicités

2 réflexions sur “ Itinéraire d’un automobiliste alsacien : le test vérité !! (2/3) ”

  1. L’alsacien n’est pas toujours sympathique au volant de son bolide…

    Je suis belge installée à Strasbourg depuis un peu plus d’un an et, moi qui suis la belgitude volantesque* même, j’entends (comprenez « lis sur les lèvres ») régulièrement des gros gros mots et/ou vois des signes désobligeants signifiant sans doute « Bouge tes fesses de là espèce de flamenkuch » ou « appuie sur le champignon àbgenutzdi² »

    * synonyme de zénitude volantesque
    ² « vieille peau » en alsacien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s