Pause Estivale – Retour sur…. La nuit des Mysteres de Mulhouse

14000. Tel est le chiffre à retenir de cette édition 2012. 14000 visiteurs donc à tenter leur chance pour remporter le voyage au bout du monde, aux USA en l’occurrence.

Un franc succès mais également pas mal de commentaires quant au déroulement de cette édition orienté western. L’occasion donc de revenir sur cette nuit des mystères de l’intérieur, ayant également tenté ma chance !

Débuté dès 14 heures pour une longue attente au musée historique de la ville, l’aventure se présente sous les meilleures hospices. Temps ensoleillé, petit livret de jeu coloré et bien réalisé. Les questions sont variées et montent progressivement en difficulté. L’esprit du jeu est bien présent, les groupes commencent à échanger leurs indices, c’est de bonne guerre. Où on découvre également les équipes vraiment organisées pour gagner en profitant au maximum des règles du jeu. Équipes dispatchées dans les différents musées, téléphones portables à la main. De l’amateurisme au commando en somme 🙂

15 heures deuxième musée (oui je sais, on aurait pu faire plus vite mais devoir refaire la queue pour une question non validée fait perdre énormément de temps, à revoir peut-être l’an prochain (d’où l’intérêt des portables CQFD)). 1ère surprise de la journée : une équipe vient faire valider L’INTÉGRALITÉ de son carnet de jeu… au bout d’une heure donc ! Sauf magie et/ou transportation, nous sommes nombreux à nous interroger sur la faisabilité de la chose ! Un mystère qui ne sera jamais résolu….

Après ce deuxième musée (les beaux-arts pour être précis) il apparait clairement que pour gagner il faut avoir visiter au préalable les musées… ce qui est un bon point pour les organisateurs, la promotion des musées étant bien l’objectif de la journée !

Après deux musées complémentaires nous validons enfin notre première étape, ouvrant droit à la fameuse enveloppe du 2eme niveau celle des énigmes à résoudre !  A ce stade premier bilan : une visite préalable est donc obligatoire, la voiture également au vu des distances entre les musées, le faire à plusieurs équipes facilitent grandement les choses.

La fameuse enveloppe donc : elle contient les énigmes du 2eme niveau et… la suite mais çà nous le comprendrons que bien plus tard, le propos etant pour un public « amateur » un peu trop alambiqué pour le coup….

Les équipes discutent, échangent. Il apparait très clair qu’une équipe devant aller à Wesserling n’a aucune chance de finir le jeu dans les temps. La plupart des « victimes » comment donc à proposer un échange contre les réponses du parc vosgien. Cela restera le gros bug de cette édition. Vouloir intégrer ce magnifique parc à la nuit est une bonne idée, intégrer un Aller/retour d’au moins une heure 30 est une gageure !  Rixheim passe encore à condition de connaitre les petites routes 🙂

Cette deuxième phase n’est pas la plus compliquée, elle peut le devenir selon la « clémence »  des bénévoles juges présents sur les différents musées. Si certains vous aident et vous guident, on peut se demander si quelques-uns (au MISE notamment) ne prenaient pas un certain plaisir à vous faire réécrire 20 fois la même réponse ! D’où un sentiment partagé (et un bon bouche à oreilles) qu’il faut choisir attentivement son juge !

Fin de la deuxième manche dès 21 heures tout joyeux… mais vite douché en découvrant qu’il reste encore plusieurs étapes (« c’est écrit dans l’enveloppe ! » oui c’est vrai). Cette phase 3, qui restera la dernière pour nous (et pour beaucoup d’équipes visiblement) est la grosse déception du jeu, notamment si vous aviez des enfants dans l’équipe. La recherche du dollar à la fonderie relève du masochisme (faux dollar, bénévole peu compréhensif), cimetière au kinepolis peu accessible surtout de nuit sous la pluie….. Pas forcément la partie la plus compliquée (comme le montre la vidéo ci-dessous) mais au vu de l’heure et des efforts déployés par les équipes (pas manger de la journée, course permanente) et l’heure tardive, un peu de compréhension ne ferait pas de mal hein ? 😉

Au final, nous n’avons pas été plus loin, stoppant notre course effrénée après neuf heures d’effort. Il en ressort un excellent souvenir doublé d’une certaine frustration au vu de la fin du jeu. Frustration visiblement partagée au vu des commentaires entre participants les jours suivants. Bravo aux organisateurs en tout cas pour l’énorme travail qu’a représenté cette nuit des mystères 2012. Une édition 2013 peut être un peu moins dure (ou moins longue surtout) serait parfaite !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s