Visiter Athenes en 2014 : Stop ou encore ?

Alors que la crise continue de frapper la Grèce et tout particulièrement Athènes et ses 4 millions d’habitants, voyager dans le pays de la démocratie à de quoi faire réflechir. Dangereux ? fermé ? en gréve ? Un peu de tout çà ? Les interrogations sont nombreuses au moment de choisir ou non de rejoindre la capitale hellène.

Retour en pratique sur un voyage réalisé au printemps 2014 avec un tour Athènes – Le Pirée – Egine – Athènes.

???????????????????????????????

Si vous choisissez l’avion,  difficile de ne pas remercier les jeux olympiques de 2004. Nouvel aéroport, nouvelle ligne de train (un express au final), nouveaux trams, nouvelle ligne de métro…. Merci les JO. Même si le pays continue à payer chèrement les choix hasardeux du gouvernement de l’époque force est de constater que pour un touriste c’est un plus.

Une fois au centre-ville (après un tour de tchou-tchou de 50 minutes environ) la première chose qui saute aux yeux, c’est le sentiment de brouhaha permanent typique des villes du sud. Sortir à Monastiraki est une expérience à elle-seule. Directement dans la fosse aux lions (et aux puces !). Les taxis jaunes sont très nombreux, de quoi vous sauvez la mise (et avec le sourire souvent pour 4-5€).

???????????????????????????????

Second point, l’état de délabrement de l’extérieur de la zone touristique. Si le cœur historique est préservé pour garantir la manne des touristes, s’excentrer un peu et sortir des sentiers battus vous fera découvrir un Athènes qui souffre (25% de chômage à l’heure actuelle). Attention, toutefois, contrairement à d’autres villes, le sentiment d’insécurité est peu présent, les grecs etant des gens charmants dans l’ensemble qui ont bien compris que le touriste est une denrée à bichonner pour le bien de tous.  Nombreux tags, travaux stoppés (mais qui commencent à reprendre), animaux errants, nombreux mendiants, parfois issus de l’ancienne classe moyenne (profs, fonctionnaires….), on prend frontalement la situation du pays.

Point également à noter, le double taux de TVA que vous découvrez sur les cartes des restaurants. 23% pour les locaux, 13% pour les touristes ! Les prix battent tous les records, parfois 30€ entrée-plats-dessert-boisson pour 2, difficile de faire meilleure qualité-prix !

Coté Athènes « classique », pas de soucis,  tout est en place, préservé pour le bien du tourisme national. A noter que le Pass multi-sites à 12€ est fort intéressant si vous souhaitez rester plusieurs jours.

???????????????????????????????

Un tour sur l’ile d’Egine permet de constater que les iles grecques restent quand meme préservées du chaos national et de son économie chaotique.

???????????????????????????????Au final, si vous souhaitez profiter du temps toujours ensoleillé d’Athènes, pour des prix très raisonnables et qu’en plus vous souhaitez soutenir un peuple qui se bat pour s’en sortir, nous ne pouvons que vous recommandez d’envisager sereinement la capitale hellène. Choisissez alors plutôt le cœur de ville ou le sud de la ville, le nord (Omonia notamment) étant plus symptomatique des problèmes actuels.

Advertisements

2 réflexions sur “ Visiter Athenes en 2014 : Stop ou encore ? ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s